Exposition

 

 

 

Vincent Chové

« En entrant dans la chapelle, nous dit Vincent Chové, vous découvrirez de chaque côté deux murs qui se font face. L’un expose des tableaux pho-tographiques en noir et blanc, l’autre en couleur. Ils se font face, mais se font aussi écho, se dévi-sagent ; et se découvrent comme un homme ôtant son chapeau pour saluer une femme. »
Dans ce contraste et ces deux faces d’une même réalité, se niche une partie du mystère de la vie, et de notre humanité.
Notre part d’ombre côtoie notre part lumineuse, radieuse parfois. Chacune d’elle fonde l’épaisseur de notre personnalité comme le relief que nous portons sur le monde.

Le Soleil et la Lune ont rendez-vous ici à la chapelle Saint-Buc, le temps d’une quinzaine aoûtienne. Ils éclairent notre chemin, l’un en couleur et en pleine lumière, l’autre de manière intime et discrète, nous donnant à voir les choses dans la pénombre, en contraste et surtout de nuit au clair de lune, donc en noir et blanc. Sans que pourtant nous ne chavirions, bien au contraire, dans une vision binaire. C’est la confrontation de ces deux astres, dans leur clarté singulière, qui nous offre le cadeau d’un mystère et d’une palette impression-niste du regard, des nuances et des émotions.

Le Soleil et la Lune ont rendez-vous, aussi avec chacun de nous, dans la lumière d’un sourire et la profondeur de notre âme, à l’ombre des artifices.

porta. felis risus neque. dolor. elit. ut ultricies venenatis, Praesent massa diam