Concert

 

Petite histoire du hautbois

Caractérisée par son anche double, le hautbois est, avec la flûte, l’un des plus anciens instruments connus, les archéologues en ayant démontré l’existence en Egypte il y a près de 4000 ans.
Beaucoup plus près de nous, c’est sous les formes archaïques de la « chalémie » et du « cromorne » que le hautbois s’est imposé dans la musique du Moyen Âge puis de la Renaissance, avant que des formes plus cévoluées ne deviennent incontournables dans les œuvres baroques, notamment dans le répertoire de Jean-Sébastien Bach. Malgré un son quelque peu « nasillard » qui lui a parfois été reproché, le hautbois, instrument chaleureux s’il en est, a pourtant été le premier « bois » à être utilisé en concerto de soliste…

Les musiciens

Boris Pamouktchiev (hautbois)

Après ses études au Conservatoire National Supérieur de Sofia en Bulgarie, Boris Pamouktchiev devient hautbois solo de l’orchestre symphonique de Plovdiv puis de l’orchestre symphonique du festival de Sofia.
Dès lors il poursuit une carrière internationale comme soliste et chambriste, en se produisant dans les salles les plus prestigieuses du monde, tel que le Théâtre de Bolschoi, la salle Chostakovitch à Saint Pétersbourg, le théâtre du Châtelet à Paris, la Tonhalle de Düsseldorf, ainsi qu’au Festival de Luzerne.
Il s’ installe en France en 1990, où parallèlement à son activité de concertiste, il enseigne au Conservatoire de Saint-Brieuc. Depuis Il joue régulièrement avec l’orchestre symphonique de Bretagne, et fait parti des ensembles « 2E2M » et de « Arst Nova ».

Découvrir Boris Pamouktchiev au hautbois

Anne et Ruth Weber, violon et alto

Après ses études au Conservatoire National Supérieur de Freiburg im Breisgau auprès de Ulrich Koch, Anne joue pendant quelques années dans les orchestres des opéras nationaux de Mannheim et de Wiesbaden, tandis que sa soeur Ruth découvre très vite son intérêt et son enthousiasme pour la musique ancienne qui vont la conduire au Conservatoire Royal de La Haye auprès de Sigiswald Kuijken.
Affectées par cette amour pour la musique baroque, les deux soeurs vont se retrouver dans les ensembles baroques prestigieux d’Allemagne et de France et vont devenir au milieu des années 1980 des membres fixes des « Arts Florissants » de Wiliam Christie.
Après presque 30 ans de tournées par le monde, Anne Weber vit aujourd’hui comme altiste-concertiste à Darmstadt en Hesse, pendant que Ruth Weber s’est installé en France et enseigne au Conservatoire de Saint-Brieuc, tout en poursuivant sa carrière musicale avec de nombreux concerts de musique de chambre notamment au sein de l’Académie Paul Le Flem.

Aldo Ripoche, violoncelle

Il débute l’instrument avec son père Jacques Ripoche à Caen. Après ses études au Conservatoire National Supérieur de Paris, il se perfectionne auprès de Roland Pidoux, Mark Drobinsky et Christophe Coin.
Lauréat du concours Jeunes Talents de l’Ouest, finaliste du concours Jeunes Solistes de TF1 et premier prix du Forum International des Jeunes Interprètes, il enseigne le violoncelle depuis 1988 au Conservatoire de Saint-Malo.

Il s’est produit dans de nombreuses salles prestigieuses Théâtre de la Ville de Paris, Studio 104 de Radio-France, Opéra de Lyon, Auditori de Barcelone, Cathédrale de Carthage, Kennedy Center de Washington, Rolls Roys festival de Londres, la Folle Journée de Nantes, de Lisbonne, de Bilbao ainsi que dans de nombreux pays.
Passionné par la musique française, membre fondateur et aujourd’hui directeur musical de l’Académie Paul Le Flem, il a joué en première audition en Russie l’épiphanie du compositeur André Caplet avec l’orchestre de Radio Moscou, a réalisé plusieurs premiers enregistrements mondiaux d’œuvres de compositeurs français ou bretons et publié avec Mikaël Bodlore-Penlaez le livre-disque Musique classique bretonne. Sa discographie a reçu les plus prestigieuses récompenses (Grand prix de l’Académie Charles Cros, Choc du monde de la musique, Bravo de Trad-Magazine, Prix produit en Bretagne…).
Curieux de toutes les rencontres artistiques, il a collaboré à des productions théâtrales, chorégraphiques ou cinématographiques et depuis une vingtaine d’années il explore le répertoire traditionnel breton en compagnie du chanteur Yann-Fanch Kemener.

Le programme de la soirée

Alessandro Marcello (1684-1750)
Concerto en ré min pour hautbois et cordes
Andante e spiccato – Adagio – Presto
_
Julius Röntgen (1855-1932)
Trio à cordes n°4 walzersuite
Valses 1 à 3
_
Domenico Cimarosa (1749-1801)
Concerto en do mi pour hautbois et cordes
Introduzione – Allegro – Siciliana – Allegro giusto
_
Julius Röntgen (1855-1932)
Trio à cordes n°4 walzersuite
Valses 4 à 6
_
Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
Quatuor avec hautbois en fa majeur kv 370
Allegro – Adagio – Rondeau

id libero adipiscing Donec quis dictum sem,