Marie-Michèle Borel

Le lin et le chanvre, les manufactures toilières, leur commerce, de l’Ancien Régime au XIXe siècle, ont fait la fortune de la Bretagne rurale et portuaire.

Quand l’Histoire, l’Economie et l’Art se rencontrent…

Marie-Michèle Borel nous contera l’histoire et le fonctionnement des anciennes manufactures toilières en Bretagne. Au XVIIIe siècle, les tisserands étaient encore 25 000, aujourd’hui ils ne sont plus que 7. Le métier est classé par l’Unesco et le ministère de la Culture, dans la liste des métiers rares.
Pour l’anecdote, le fest-noz pourrait trouver son origine dans le travail du lin, au moment où les paysans dansaient sur les cosses pour en faire jaillir les graines.

 

Donec libero sit quis lectus ut libero risus. Nullam et,